Mieux comprendre pour prévenir

 

MON COPAIN / MA COPINE M'INQUIÈTE

Vous connaissez quelqu'un près de vous qui manifeste des signes de mal-âtre profonds, soit parce que vous les avez repérés, soit parce qu'il s'est confié à vous.
S'il n'y a pas de recette précise pour redonner goût à la vie, vous pouvez aider cette personne en suivant les quelques conseils ci-dessous: 

 

A ÉVITER :

  • Minimiser: "Ce n'est rien, cela va passer"
  • Moraliser ou porter un jugement : "De quoi tu te plains ? Tout va bien pour toi. Tu ne vas quand même pas te suicider ! Tu ne peux pas faire ça à tes parents!"
  • Tourner en dérision ses idées de suicide ou adopter le ton de la provocation : "Comment vas-tu t'y prendre pour te suicider ? Tu rigoles, tu ne seras pas capable de te suicider ! C'est génial, vas-y suicide-toi ! On parlera de toi dans le journal après !"
  • Vouloir l'aider à tout prix, seul, sans en référer à un adulte.


A PREFERER :

  • Essayer d'engager un dialogue avec lui, sans jugement, avec le plus d'empathie possible,
  • L'amener à exprimer sa souffrance,les raisons de son mal-être
  • L'écouter et essayer de comprendre la situation pour l'amener à reconsidérer les aspects positifs s'il y en a
  • Lui conseiller de consulter un médecin ou de s'adresser à quelqu'un susceptible de l'écouter et de l'aider à résoudre ses problèmes, son état dépressif, de mettre fin à sa souffrance autrement que par le suicide.
  • Il est important que vous l'ameniez à consulter et que vous ne restiez pas seul à l'aider, comptant sur votre seule énergie et votre bonne volonté.
  • S'il vous demande de garder secret l'intention suicidaire qu'il vous a confiée, vous devez expressément refuser ce secret, le lui exprimer comme étant un risque pour vous de non-asistance à personne en danger.
  • Dans ce cas plus spécialement, vous devez obtenir son adhésion pour vous en remttre à une personne compétente.

 

Consultez nos fiches prévention.

 

Fiches prévention
Toutes les fiches