« Quoi faire après le suicide de ma fille ? Une seule certitude, ma vie ne sera jamais comme avant...
Mais comment avancer, comment comprendre, comment vivre avec, comment partager,
comment déculpabiliser ? C'est à toutes ces questions que PHARE m'a aidé à trouver
les réponses, à affronter ma culpabilité, et à entamer le processus de deuil …
 »

-Monsieur P., père d'une jeune fille suicidée à 24 ans

Une ligne d'écoute à  votre disposition

Face à ma souffrance, je ne sais vers qui me tourner. Ce que je vis est tellement affreux, que je crois ne pouvoir en parler à personne. Dès que j'essaye de sortir un mot, je m'effondre. 

Ce qui ne peut être dit à ses proches, par pudeur, par crainte de déranger, peut être exprimé plus facilement dans l'anonymat. Pleurer, extérioriser sa peine, dire ses interrogations, c'est se donner la possibilité de déposer une partie de son fardeau, s'accorder une pause dans un parcours de souffrance.

 

Groupes de parole
Groupes de parole
Bibliographie
Bibliographie